Grand-mère gonflable, de Telmo Esnal Ilarramendi, Espagne, 2009

C’est l’histoire d’une famille espagnole qui part en vacances en camping. Ils emportent avec eux une mystérieuse boite rouge qui semble importante ainsi que leurs trois jeunes enfants très agités. Dès que les enfants sont trop turbulents, le père sort de la boite rose un mannequin qu’il gonfle et qui se transforme en grand-mère idéale et emmène les trois marmots à la piscine. Les parents restent tranquilles. Mais le soir, lorsque la grand-mère, après avoir couché les enfants, se met à discuter avec les parents, ils sont agacés et souhaitent la voir disparaître : ils la dégonflent … Le lendemain, ils se rendent compte que la grand-mère gonflable est crevée. Elle finit à la poubelle et, à la demande générale, le père part racheter un nouveau modèle dans un supermarché ! Ce film était en version originale et il était difficile de lire les sous-titres tout en suivant l’histoire. De plus, nous avons trouvé qu’il manquait d’action, surtout au début lors des préparatifs de départ puis lors de l’installation au camping : il ne se passait pas grand-chose. Enfin, une « grand-mère gonflable » n’existe pas : ce film n’est pas très réaliste ! Par contre, il y a des passages drôles comme quand le plus jeune fils veut faire pipi au milieu des embouteillages ou quand le fils aîné envoie son ballon dans la figure de son père et sur le camping-car du voisin.

Le film donne également une leçon de vie et nous interroge sur la place des personnes âgées dans notre société. Nos grands-mères sont précieuses, elles méritent l’amour et le respect et ne sont surtout pas des produits de supermarché !

Article rédigé par les élèves de 6°1 sous la direction de Mme Reynaud